Connaissez-vous le rock chrétien ?

De toute évidence, le rock'n'roll est incompatible avec les fondements chrétiens traditionnels. Il faut dire qu’aucun style musical n’a connu autant d’excès, et ce, depuis son apparition aux Etats-Unis dans les années 1950.
Les déhanchements suggestifs d’Elvis Presley n’ont fait que confirmer à l’église le caractère sexuel du rock. Lorsque cette nouvelle musique part à la conquête du monde, dans les années 1960, cela renforce de nouveau les inquiétudes de l’église, à juste titre d’ailleurs. En effet, en 1966, John Lennon, grisé par l’influence grandissante de son groupe sur son époque, déclare que les Beatles sont « désormais plus célèbres que Jésus ». L’hymne des années 1970 « Sex, Drugs and Rock’N’Roll » appose définitivement le sceau de Satan sur les rockers et leur public.
Le premier album commercial de rock sur Jésus est Upon This Rock (1969) de Larry Norman, affectueusement surnommé aujourd’hui « le grand-père de la musique rock chrétienne ».
Ce genre perdure de nos jours grâce à Hillsong Music Australia, une société de production de musique chrétienne contemporaine basée en Australie. Si la société a repris le flambeau, elle enregistre surtout des albums de louanges.
Rockeuses a sélectionné deux clips américains : Kiss Me (1997) des Sixpence None The Richer, et For Those Who Wait (2010) des Firelight.

Photo de une © Sixpence None The Richer - Capture YouTube





Aucun commentaire

Fourni par Blogger.