Les Runaways

Nombreuses sont les formations féminines qui concèdent avoir eu les Runaways comme modèle. La carrière des Fugueuses (en français) fut courte, de 1975 à 1978, mais suffisante pour ouvrir la voie à un rock 100% féminin. Les filles de Girlschool, the Donnas et The L7 sont quelques unes de leurs dignes héritières.
The Runaways sont nées en 1975 à Los Angeles, aux Etats-Unis, de la rencontre de plusieurs personnalités : Joan Jet et Sandy West, à l’origine du groupe, et Kim Fowley, qui va devenir leur agent et manager. Ce dernier est aussi fantasque que talentueux. Il est d’ailleurs aujourd’hui injustement méconnu. Il suffit de consulter sa biographie pour constater l’ampleur de sa contribution à la musique de 1950 à 2010 ! Au duo Joan Jett (guitare et chant) et Sandy West (batterie et chœurs) s’ajoutent Micki Steele (basse et chant) et Cherie Currie (chant). Micki Steele quitte rapidement The Runaways pour jouer dans d’autres groupes (on la retrouvera ainsi, en 1983, au sein de The Bangles). Elle est remplacée par Jackie Fox. Avec l’arrivée de Lita Ford (guitare solo), la formation est enfin au complet.
Kim Fowley se révèle très efficace. Il décroche un contrat chez Mercury Records. Avec la complicité de Joan Jett, il compose Cherry Bomb pour Cherie Currie. Le titre devient LE tube des Runaways.
Fowley développe une communication basée sur l’attitude trash et provocante des jeunes rockeuses. Cherie, blonde adolescente de 16 ans, a pour costume de scène de la lingerie sexy.
Dans un premier temps, le groupe tourne aux Etats-Unis et se fait connaître sur les premières parties des ténors de l’époque (Van Halen, Cheap Trick, Tom Petty...). Avec Queens of Noise, leur second album sorti en 1977, Les Runaways séduisent le public européen. Au Japon, elles font l’objet d’une véritable vénération. Les concerts de la tournée japonaise se jouent à guichet fermé.
Courant 1978, les relations entre les filles se dégradent, avec notamment des dissensions d’ordre artistique. Le départ de la chanteuse, Cherie Currie, va précipiter la fin du groupe. Les pionnières du rock féminin aux Etats-Unis vont désormais suivre des carrières en solo. Jacky Fox quitte définitivement le monde de la musique et devient avocate. Lita Ford se lance dans le heavy metal. Sandy West joue dans différents groupes puis monte sa propre formation : The Sandy West Band. Elle meurt d’un cancer en 2006 : elle n’a que 47 ans. Cherrie Currie tente vainement une carrière de comédienne, de chanteuse en solo, puis se consacre à sa nouvelle passion : la sculpture à la tronçonneuse ! Elle revient tardivement sur le devant de la scène médiatique avec la parution de son autobiographie The Runaways : Neon Angel A memoir of a Runaway. Ce livre a inspiré la réalisatrice Floria Sigismondi pour le scénario de son Film The Runaways sorti en 2010. En 1982, après des années de galère, et de persévérance, Joan Jett acquière ses galons de rock star avec sa reprise de I love Rock’n’Roll de The Arrows. Mais ça, c’est une autre histoire…

Photo de une © Tom Gold The Runaways (1977) De gauche à droite : Lita Ford, Cherie Currie, Jackie Fox, Sandy West etJoan Jett.
Photo ci-dessous © Non renseigné The Runaways autour de Kim Fowley (1975), avec Micki Steele, qui sera remplacée par Jackie Fox.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.