Suzi Quatro et le glam rock

Joan Jet, interprète du cultissime I love Rock’n’Roll, reconnait l’avoir prise comme modèle. Et pour cause…
Avant l’avènement du rock au féminin, Suzi Quatro détonnait avec sa basse, son blouson de cuir noir et ses allures de chef de bande. Voici l’histoire de la petite rockeuse qui a su s’imposer dans un univers presqu'exclusivement masculin.
La légende commence en 1964 à Détroit, aux Etats-Unis. C’est après avoir assisté à un concert des Beatles que les sœurs Quatrocchio décident de monter un groupe de rock.
La future Suzi Quatro n’a que 14 ans. C’est sous l’impulsion de l’aînée, Patti, 17 ans, que naissent The Pleasure Seekers. La formation est avant-gardiste puisqu’il s’agit d’un groupe de rock entièrement féminin, chose rare en 1964. C’est un quintette composé des trois sœurs Quatrocchio (Patti, Suzi et Arlene), complété de deux amis musiciennes. Durant cinq ans, les filles font la tournée des clubs aux Etats-Unis. Leur musique évolue vers le hard rock et, en 1979, The Pleasure Seekers se rebaptisent The Cradle.
En 1971, le producteur anglais Mike Most est de passage à Detroit pour réaliser des enregistrements avec le guitariste Jeff Beck dans les studios de la Motown. Il repère Suzi et l’invite à venir tenter l’aventure à Londres. La jeune fille a 21 ans et un caractère bien trempé, elle est une bassiste chevronnée ainsi qu’une vocaliste puissante. Elle sait écrire et composer. Au Royaume-Uni, elle prend Suzi Quatro pour nom de scène. Elle travaille dur, enchaîne les premières parties de concerts et sort son premier single, Rolling Stone, sans succès. Il va falloir attendre deux années pour connaître la consécration.
En 1973, Mikie Most fait appel à Mike Chapman et Nicky Chinn, deux paroliers/compositeurs sous contrat avec son label RAK Records. Ils écrivent Can the Can qui fait le tour du monde et devient numéro un au Royaume-Uni, au Japon, en Europe et en Australie.
Nous sommes en pleine vague glam rock. Suzi s’est entouré de musiciens virils (longs cheveux, débardeurs noirs et biceps saillants). Cependant, c’est elle le leader et ses tenues de cuir sont sa marque de fabrique. Son passage dans l’émission télévisée britannique Top of the Pops effraie d’ailleurs les parents qui voient en elle un garçon manqué dirigeant une bande de loubards. Toujours en 1973, Suzi Quatro connait de nouveau le succès avec un deuxième hit : 48 Crash.
La fin du glam rock en 1975 marque une rupture dans la carrière de la bassiste-chanteuse qui devient plus discrète. Alors que l’artiste américaine n’a jamais réussi à s’imposer sur sa terre natale, c’est comme actrice qu’elle obtient enfin la reconnaissance du public. Tour à tour chanteuse dans des comédies musicales, animatrice radio puis actrice, elle devient célèbre aux Etats-Unis grâce à son rôle de Leather Tuscadero dans la série télévisée Happy Days.
Outre son indéniable influence sur la vocation d’artistes féminines, Suzi Quatro a marqué l’histoire du rock en étant l’une des premières femmes rockeuses agressives.

Photo de une © Non renseigné
Photo ci-dessous © AVRO
Suzi Quatro au show télévisé néerlandais Top Pop (1973)

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.