Patti Smith chante dans la chapelle de Ronchamp

Depuis 10 ans, GéNéRiQ, le Festival des tumultes musicaux en ville, invite des artistes à se produire dans des lieux insolites. C’est dans la chapelle de Ronchamp (Haute-Saône) que Patti Smith a choisi de livrer un concert hors norme.

Patti Smith, icône rock et égérie du punk, continue de se distinguer dans un 21ème siècle pourtant blasé de tout. A 70 ans, elle n’a pas besoin de donner dans la provocation, bien au contraire. La chanteuse et poétesse américaine faisait partie de la cinquantaine d’artistes pop, rock, folk, électro et hip hop invités par Jean-Paul Roland, patron de GéNéRiQ. Pour sa dixième édition (14 au 19 février 2017), le festival investit une fois de plus les lieux les plus insolites de l’Alsace à la Bourgogne-Franche-Comté. Question originalité, Patti Smith a fait le choix subtil de marier le profane et le sacré. Grande amatrice et amoureuse de la France, elle a choisi la chapelle de Ronchamp (Haute-Saône) construite il y a plus de soixante ans par l’architecte Le Corbusier et classée au patrimoine mondial de l’Unesco. L’instant de grâce, unique, offert aux spectateurs s’est vu doublé. En effet, ce mardi 14 février, quelques minutes ont suffi aux fans de la star pour acheter l’intégralité des 200 places disponibles pour ce concert hors norme. Les organisateurs, en accord avec l’artiste, ont donc programmé un second concert. Il s’est déroulé le même soir, deux heures après le premier.
Photos © Sébastien Bozon / AFP
Patti Smith, dans la chapelle de Ronchamp, avec son fils Jackson à la guitare.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.