SheWolf : du grunge pop et psyché

Elles ne renient nullement leur filiation à Nirvana, Hole et Courtney Love, allant jusqu’à faire une reprise de Dry de PJ Harvey. Les quatre de SheWolf forment un groupe de grunge psyché à l’avenir prometteur. A l’occasion de la sortie de leur premier EP, Alice, la guitariste-chanteuse du groupe nous a accordé une interview.

Dans le paysage musical du rock féminin, SheWolf fait un peu office du petit groupe qui monte, qui monte… Pouvez-vous nous résumer le parcours de votre jeune existence ?
Le groupe est né de la rencontre entre MC (batterie, chœurs) et moi (chant, guitare rythmique) en 2015. On voulait monter un groupe où l'émotion primerait. J'avais déjà quelques compos. En quelques mois, nous avons recruté Diane à la guitare et Claudia à la basse. Début 2016, nous avons gagné un tremplin rock. Assez vite, les dates se sont enchaînées avec quelques belles parisiennes et un festival. A l'été, nous avons enregistré notre premier titre Red Moon Slave en live. Puis nous en avons réalisé et tourné le clip, avant de partir enregistrer notre premier EP en Allemagne. 2017 s'annonce encore plus cool avec la sortie de l'EP, une tournée européenne...
SheWolf est né de la volonté de créer une musique mélodique et brute, faite d’aspérité et de sincérité. Aujourd’hui, le groupe affirme distiller un son sale et hypersensible au service de mélodies sucrés et entêtantes. Comment expliquez-vous autant de contrastes ?
Perso, je veux pouvoir écrire une mélodie pop, naïve et accrocheuse, un air lent et piano aussi bien qu'un riff écorché martelé sur le manche, selon mon humeur du moment, sans avoir à me justifier. Ecrire en mineur, majeur ou en modal sans complexe. Etre guidée par l'émotion brute, pas par les pseudo exigences de style. Et ce que je préfère, c'est superposer deux intentions antagonistes. Parce que c'est de l'union des contraires que naît le relief, le piquant. Ils ouvrent la porte à une autre dimension. Celle de l'humour, du double-sens, de l'ironie. C'est là que les choses deviennent intéressantes. Je crois aussi que les contrastes sont l'essence de la musique. Que serait la musique sans nuances, sans mouvement, sans tensions ? Enfin j'aime l'idée que les morceaux nous représentent. Nous ne sommes ni des brutes ni des petites choses fragiles, mais des êtres complexes, comme tous les humains. (Photo ci-dessus : Alice)
Sur scène, vous vous êtes bâties une belle réputation. Vous dîtes partager une énergie brute et viscérale. Vous semblez « habitées » par les textes que vous interprétez. Est-ce exact ?
Je ne sais pas si on dégage effectivement cette énergie, mais en tout cas on essaie ! Il ne faut pas prendre au pied de la lettre tout ce qui est dit dans notre "présentation". C'est une déclaration d'intention mais...c'est au public de juger si la mission est accomplie. En tout cas, il nous paraît important, sur scène, d'être "là". Et de tout donner. Quand on choisit l'art, et a fortiori la musique "grunge" qui est une musique cathartique par excellence, il n'y a pas de demi-mesure. En effet, je crois que nous habitons les textes et leur énergie. En même temps, ils ont une telle charge émotionnelle que je ne vois pas comment on pourrait ne pas les habiter. Ils ont une valeur d'exutoires.
Un bon clip peut contribuer à la promotion d’un titre. Pour Red Moon Slave (déjà plus de 4700 vues sur Youtube), vous avez mis en images un récit très sombre. Comment cette vidéo a-t-elle été perçue ?
Bonne question. Nous avons surtout eu les retours de nos proches, toutes générations confondues...Il est vrai que cette vidéo n'a pas laissé indifférent. Pas mal de gens ont été frappés par la "violence" du clip. D'autres y ont vu de l'intensité et de la profondeur. Je pense qu'avec ce clip, le public a surtout vu que nous avions un propos, une intention. Qu'on s'est démenées pour raconter cette histoire. Que SheWolf - qu'on aime ou pas - ça va plus loin qu'une poignée d'ovaires et une pédale de disto. Mais je ne trouve pas le récit si sombre...c'est une histoire qui commence dans l'ombre et qui s'achève dans la lumière. Il y a beaucoup de vie et d'espoir dans ce clip.
Avant de nous quitter, pouvez-vous nous indiquer la date de sortie de votre premier EP, en cours de préparation ?
L'EP sort aujourd'hui. Il est dispo sur un grand nombre de plateformes et en distribution physique sur notre site (www.she-wolf.net).

Découvrir 3 morceaux en écoute libre ! & Commander l'EP

Photo de une © Sébastien Juttel
Photo d'Alice © Benoît Adam

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.