Le premier album de Juniore

Pas facile de placer le trio féminin Juniore dans une case. L’exercice se complique avec son premier LP, « Ouh là là », sorti vendredi 3 mars 2017.

Les références pleuvent à l’évocation du groupe Juniore, et de sa chanteuse Anna Jean. Le phénomène s’amplifie cette semaine avec la sortie d’Ouh là là, le premier album du trio féminin parisien composé d’Agnès Imbault (clavier et chœurs), de Swanny Elzingre (batterie et chœurs) et donc d’Anna Jean (chanteuse).
Cette dernière cristallise immanquablement l’attention de la presse spécialisée. Anna Jean a pour ami d’enfance Samy Osta (La Femme, Feu ! Chaterton), avec lequel elle a créé le label Le Phonographe. Ce même Samy Ostra était aux manettes de la production d’Ouh là là, LP de 14 titres !
Anna Jean est la voix de Juniore. Son timbre monocorde et la mélancolie qu’il dégage lui valent d’être qualifiée de nouvelle Françoise Hardy. De même pour le côté parfois anxyogène de ses compositions. Il faut dire qu’elle est la fille de l’écrivain JMG Le Clézio. Cette intimidante filiation est une piste quant à la qualité de son écriture. La jeune femme aime raconter des histoires, créer des ambiances inspirées aussi bien par les thrillers de Roman Polanski (Répulsion) que par des films issus du cinéma underground japonais. Tour à tour, Juniore est estampillé groupe de musique surf, pop, psychedelic… avec des influences rock anglo-saxonnes et sixties. Ses membres se définissent plus laconiquement comme un groupe de garçonnes « désespérément optimistes ».
Le mieux est d’aller maintenant découvrir Ouh là là pour se faire, enfin, sa propre opinion.
Pour donner une idée du phénomène, le concert de Juniore le 21 mars 2017 à La Boule Noire affiche complet !

Découvrir les premiers titres de l’album
www.facebook.com/heyjuniore

Photo © Julia Grandperret

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.