Lesley Gore, pionnière de la chanson féministe

La chanteuse américaine Lesley Gore a été une pionnière de la chanson féministe. Elle a également affiché son homosexualité à une époque où le coming out n’était pas chose aisée. Les reprises et adaptations de ses tubes sont nombreuses.

C’est Lois Sasson, sa compagne depuis plus de 30 ans, qui a annoncé le décès de Lesley Gore. La chanteuse américaine s’est éteinte en 2015 dans un hôpital de New-York des suites d’un cancer du poumon. Retour 68 ans en arrière, toujours à New-York, où naît Lesley Sue Goldstein, dans le quartier de Brooklyn. D’origine juive, elle n’est visiblement pas destinée à prendre la succession de son père, riche fabricant de vêtements. Lesley a les qualités et le talent pour rejoindre le cercle très fermé des adolescentes qui percent dans l’univers musical des années 1960. Repérée et produite par Quincy Jones, elle voit sa carrière démarrer sur les chapeaux de roues grâce au titre It’s My Party. Numéro 1 dans les charts U.S. en avril 1963, la chanson est nommée pour un Grammy Award dans la catégorie Enregistrement Rock and Roll. Elle se vend à plus d’un million d’exemplaires et reçoit un disque d’or. Nous connaissons tous l’adaptation française de Richard Anthony : C’est ma fête. La chanson est également reprise par Dave Stewart et Barbara Gaskin (1981) et Amy Winehouse (2010), pour ne citer qu’eux. Son plus grand tube reste cependant son deuxième titre, le très engagé You Don’t Own Me (1964), que l’on pourrait traduire par : Tu ne me possèdes pas. C’est l’une des toutes premières chansons dans laquelle une femme revendique son indépendance. Aux Etats-Unis, elle est considérée comme le titre qui a motivé le mouvement de libération des femmes. You Don’t Own Me est repris notamment par Klaus Nomi (1981), Joan Jett (1981), Diane Keaton, Goldie Hawn et Bette Midler (Dans le film Le club des ex - 1996)…. est samplé par Eminem (Untitled - 2010) puis repris par le rappeur G-Eazy et la chanteuse Grace et utilisé dans la B.O. du film Suicide Squad (2016).
La carrière de Lesley Gore ne se résume pas à ces deux tubes planétaires. Nous lui devons Out Here On My Own (B.O. du film Fame), une chanson qu’elle a écrite avec son frère Michael Gore, et nommée pour l’Oscar de la meilleure chanson originale en 1981. Pour l’anecdote, nous noterons également ses deux apparitions dans la série télévisée des années 1960 Batman, dans laquelle elle joue Pussycat, l’acolyte de Catwoman.
La chanteuse n’a pas vraiment fait son coming out puisqu’elle affirme n’avoir jamais caché son homosexualité. Au milieu des années 2000, elle devient une militante active. Elle participe à des émissions sur l'homosexualité et le mouvement LGBT. Enfin, elle s'investit dans la défense du droit au mariage homosexuel.
Lois Sasson a accompagné Lesley Gore jusqu’au bout. Dans une interview accordée à The Associated Press, elle a déclaré « C'était une femme merveilleuse, attentionnée, généreuse, féministe, une femme géniale et une grande humaniste. »
Photo de une © Michael Ochs Archives/Getty Images
Photo ci-dessus © ECR Music Group

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.